Les bienfaits de l’ostéopathie pour les femmes enceintes

La grossesse est l’un des moments les plus importants de la vie d’une femme, neuf mois de plénitude qui apportent un réel sentiment d’épanouissement mais aussi parfois quelques doutes. En complément de votre suivi obstétrical, et sans jamais s’y substituer, l’ostéopathie peut apporter du bien-être en soulageant les maux qui peuvent apparaitre et en préparant au mieux le corps pour l’accouchement dans le respect de la physiologie de la femme enceinte.

« En complément de votre suivi obstétrial, l’ostéopathie
peut apporter du bien-être en soulageant les maux. »

Bien que son corps soit conçu pour accueillir le futur bébé, la femme enceinte subit de nombreux changements physiques au cours de la grossesse. En effet, son poids va augmenter et son centre de gravité va se déplacer. Les modifications hormonales vont également changer certaines propriétés de ses ligaments.

Cela va se traduire par des douleurs du dos et/ou des troubles digestifs. Ces douleurs peuvent être traitées efficacement par l’ostéopathe qui va soulager les zones de contrainte liées à la prise de poids et permettre à l’organisme de s’adapter au mieux aux changements qu’il va subir. La compression de l’estomac et des intestins liée au volume du bébé peut être diminuée par une équilibration des muscles et des articulations du bassin, de l’abdomen et du thorax.

| Quand consulter un ostéopathe avant la grossesse ?

La physiologie de la grossesse est complexe et demande une bonne condition physique et mentale de la future maman. L’ostéopathie peut aider à préparer une future grossesse en mettant toutes les chances de votre côté ou vous accompagner dans ce parcours.

L’ostéopathie s’intéresse particulièrement à la relation structure fonction. Il veille à la mobilité de plusieurs structures essentielles et la rétablit si nécessaire :

– les structures de l’axe crânio-vertébral, dont la mobilité est capitale pour une bonne régulation hormonale (l’hypophyse est située au centre du crâne)

– le bassin : il contient les viscères de la procréation

– les structures viscérales abdominales elles-mêmes.

– il favorise calme, détente pour contrecarrer le stress dans lequel se trouve éventuellement la future maman.

Méthodes douces et adaptées

à la physiologie de la femme enceinte, dans le
respect du corps et de la personne

Suivi non médical

l’ostéopathie ne dispense pas d’un 
suivi médical de votre grossesse

Approche pluridisciplinaire

en collaboration avec le médecin, 
sage femme, kinésithérapeute…

Quand consulter un ostéopathe ?

La liste est non exhaustive. Demandez des renseignements à votre ostéopathe. 

Préparation structurelle du corps

  Préparation structurelle du corps à l’accouchement, rétablissement des mobilités générales, mobilité du bassin, mobilité des lombaires, mobilité des hanches…

modifications physiques

Symptômes liées aux modifications physiques : douleurs ligamentaires, mal de dos, sciatique, douleurs lombaires, douleurs coccygiennes, problème veineux, problèmes digestifs (constipation, remontées acides…), névralgies…

inconfort

Et tout autre inconfort lié ou non à votre état de grossesse, parce que chaque personne est unique.

modifications hormonales

Symptômes liées aux modifications hormonales : nausées, vertiges, fatigue, mal de tête, stress, irritabilité…

« L’ostéopathie ne peut en aucun cas remplacer les contrôles réguliers
chez le médecin, la sage-femme… etc, ainsi que les cours de
préparation à l’accouchement. »

Le déroulement d’une séance

Après un entretien et un examen clinique précis de la femme enceinte, votre ostéopathe procède à des étirements et des mobilisations douces sur l’ensemble des zones du corps douloureuses et/ou déséquilibrées, comme si on s’occupait du contenant sans toucher le contenu.

Le nombre d’une séance par trimestre est généralement suffisant pour apaiser les douleurs et inconforts. Bien évidement, ce nombre n’est pas fixe et peut être adapté en fonction de chaque femme enceinte.

De nombreux conseils seront également transmis tout au long de votre grossesse, afin de garantir au mieux la bonne mobilité de votre corps.
Si besoin, votre ostéopathe vous orientera vers des professionnels pouvant vous apporter un bien être complémentaire pendant votre grossesse (sophrologue, gym douce, yoga…)

| Quand consulter un ostéopathe après l’accouchement ?

Après une grossesse et un accouchement, toujours éprouvants pour l’organisme, la jeune maman peut avoir du mal à retrouver un équilibre nerveux, physique ou moral malgré le bonheur de la maternité. Ainsi le fameux “baby blues” trouve parfois son origine dans un blocage du bassin, (par exemple le sacrum ne s’étant pas remis parfaitement dans son axe après le passage du bébé).

Lors d’une césarienne, l’ostéopathie peut être utile pour la maman afin de lutter contre les lombalgies qui peuvent survenir du fait de l’anesthésie rachidienne, qui trouble le tonus nerveux et musculaire du dos.

Une consultation s’effectue en général un mois après l’accouchement, afin de respecter le cycle hormonal et la physiologie post accouchement, mais il n’existe pas de contre indications à une prise en charge plus rapide en cas de douleurs et symptômes handicapants pour la jeune maman.

Prise de rdv par téléphone : 07.61.10.40.03
Si nécessaire laissez un message, votre ostéopathe vous rappelle dans les plus brefs délais