Les bienfaits de l’ostéopathie pédiatrique dès la naissance

L’arrivée au monde d’un bébé est un moment merveilleux mais la grossesse et l’accouchement peuvent avoir des conséquences plus ou moins visibles sur son bien-être général dans les premières semaines de sa vie. Le rôle d’un ostéopathe pédiatrique n’est pas de se substituer au suivi de l’enfant par le pédiatre mais d’agir en complémentarité pour lui apporter soulagement, confort et contribuer à un développement harmonieux.
L’ostéopathe pédiatrique est aussi attentif à l’éveil du tout petit et en tient compte dans son approche.

« Le rôle d’un ostéopathe pédiatrique n’est pas de se substituer au suivi de l’enfant par le pédiatre mais d’agir en complémentarité. »

Formation

Certifiée aux techniques de prise en charge du nourrisson et du bébé

APPROCHE PLURIDISCIPLINAIRE

En collaboration avec le médecin, sage femme, kinésithérapeute…

SUIVI NON MEDICAL

L’ostéopathie ne remplace pas le suivi médical et pédiatrique de votre bébé

Méthodes douces et adaptées

à la physiologie du bébé, dans le respect de son corps et de son rythme

| Le déroulement d’une séance avec bébé

Chaque enfant étant unique, le déroulement d’une séance peut varier d’un bébé à l’autre.

1. L’interrogatoire
Il est très important pour l’ostéopathe de connaître les conditions de l’accouchement et des premières heures de vie de votre bébé. Des questions sur votre grossesse vont aussi vous être posées. Tout cela permet de poser les bases et d’expliquer certains symptômes de votre enfant. C’est aussi pour cela qu’il est impératif d’apporter le carnet de santé de l’enfant.

2. les manipulations
Les manipulations sont douces et sans aucun craquement. Le nouveau-né est installé dans un coussin d’allaitement pour plus de confort.
La séance doit être confortable pour l’enfant et pour ses parents : les pleurs sont évités au mieux dans la mesure du possible. L’ostéopathe s’adapte aux besoins du moment de l’enfant : la séance pourra se dérouler sur la table, dans les bras de ses parents, dans les bras de l’ostéopathe, au sein ou au biberon.
Il arrive néanmoins que l’enfant pleure car les doigts de l’ostéopathe se posent là où des tensions sont présentes, ce que le bébé ressent.
En fin de séance, certains enfants ont besoin de se « décharger » des tensions qu’ils ont pu ressentir par des pleurs n’excédant pas environs 15 minutes, ou de « récuperer » en dormant pendant quelques heures.

3. Les conseils
Pendant et après les manipulations et selon les symptômes de votre enfant, des conseils seront donner. Ils sont importants car contribuent à prolonger le traitement ostéopathique. Par exemple, dans le cas d’un mauvais positionnement de la tête, la stimulation indiquée par votre ostéopathe à faire à la maison compte pour 50% du traitement.

Une consultation ostéopathique chez le nouveau-né ne remplace en aucun cas la consultation chez le pédiatre. Si votre bébé est malade, il est préférable de reporter sa séance.

Merci d’amener pour la séance :

– le carnet de santé
– une tenue confortable pour votre bébé
– un biberon
– une tétine si il en a une
– le doudou si il en a un

«Pour un meilleur confort durant la séance pour le bébé, il est conseillé dans la mesure du possible que la dernière tétée ou biberon soit donné une heure avant la séance.»

Quand consulter un ostéopathe ?

La liste est non exhaustive. Demandez des renseignements à votre ostéopathe. 

Traumatismes de la naissance

Naissance prématurée, par césarienne ou par le siège. Cordon ombilical enroulé autour du cou.

Déformations néonatales

Utilisation de forceps ou spatules (déformation du crâne). Bébé saisi par les pieds et suspendu la tête en bas à la naissance (élongation rapide, incidences sur le rachis). Plagiocéphalie (tête plate). Torticolis congénital. Strabisme.

Sommeil

Difficultés à l’endormissement, sommeil discontinu et perturbé, réveils nocturnes anormaux.

Alimentation et digestion

Colites, reflux, constipation, diarrhées, vomissements.

Comportement

Signes de nervosité, d’hypertonicité ou d’apathie. Bébé ne regarde ou ne dort que d’un côté. Pleurs continuels ou apparition de pleurs.

Système ORL

Otites ou rhinites à répétition, perturbation de l’écoulement lacrymal.

Bilan préventif

Post accouchement, à chaque phase de développement clé à 1mois et demie (système digestif), 3mois (développement psychosocial), 6mois (diversification alimentaire et position assise), 9mois (position assise et 4pattes), 12-18mois (marche), 3ans (rentrée scolaire).

| Combien de séances sont nécessaires ?

La première séance est l’occasion de réaliser un bilan, qui va déterminer si les soins d’ostéopathie sont nécessaires.
Elle se déroule en général entre la 3eme semaine et la 6eme semaine de vie du bébé :
lors de la croissance, le système osseux se développe plus rapidement que le système viscéral, entrainant l’apparition de symptômes viscéraux ou de troubles du comportements jusqu’alors non existants.

Deux ou trois séances permettent en général de normaliser des troubles digestifs ou des problèmes de nervosité.

Dans les cas de déformation crânienne, de torticolis congénital, de déformation des membres, un suivi est mis en place mensuellement en accord avec le pédiatre et/ou le kinésithérapeute jusqu’à la constatation d’une amélioration nette ou une disparition des troubles.

En cas d’arrêt de l’amélioration, votre ostéopathe vous orientera vers les professionnels compétents.

Prise de rdv par téléphone : 07.61.10.40.03
Si nécessaire laissez un message, votre ostéopathe vous rappelle dans les plus brefs délais